RUKANDAMIZI NEWS

Gabon: Ali Bongo ne veut pas “laisser la chienlit s’installer”

Le président gabonais Ali Bongo a affirmé lors de son traditionnel discours à la veille de la commémoration de l’indépendance du 17 août qu’il ne laisserait pas “la chienlit s’installer au Gabon”, au lendemain des manifestations violentes à Libreville.

“La responsabilité qui m’incombe est de ne pas laisser ceux qui appellent à la violence et à la haine ethnique briser notre vivre ensemble. Je ne vais pas laisser la chienlit s’installer au Gabon”, a-t-il déclaré.

Ce discours était particulièrement attendu au lendemain de la manifestation non autorisée de sympathisants du parti dissous l’Union Nationale (UN) qui a dégénéré mercredi en affrontements avec les forces de l’ordre, faisant un mort et des dizaines de blessés selon l’opposition. Le pouvoir a démenti formellement ce bilan, réfutant tout décès, parlant de “réaction mesurée” de la police.

“Je ne vais pas laisser notre pays entre les mains de ceux qui, après avoir été aux affaires et s’être illustrés par la trahison, la manipulation, l’enrichissement personnel, l’intolérance et le mépris des populations, veulent aujourd’hui casser et détruire le Gabon”, a ajouté le président dans une allusion claire au leader de l’UN André Mba Obame, ancien baron du régime passé dans l’opposition à la mort du président Omar Bongo.

“Force doit rester à la loi et force restera à la loi”, a-t-il prévenu.

© ANP/AFP

  • Gabon: Ali Bongo ne veut pas

    Le dirigeant gabonais Ali Bongo, qui a durci le ton après une manifestation …
18 August, 2012 à 11:16 | Commentaires (0) | Permalien


CAMEROUN:Un archevêque homophobe divise le Cameroun

Mgr Tonyè Bakot, l’Archevêque métropolitain de Yaoundé a comparé les homosexuels à des “dépravés de la société”. Un avis partagé par certains et décrié par d’autres qui pensent que le rôle de l’église n’est pas de diviser.

Anne Mireille Nzouankeu, Yaoundé

“Il faut que Mgr Tonyè Bakot cesse l’exclusion des gens”, déclare Stéphane Koche, le vice-président d’Adhefo, une association de défense des droits des homosexuels au Cameroun.
Il s’indigne ainsi à cause des propos tenus par Mgr Tonyè Bakot, l’archevêque de Yaoundé, lors de la célébration de la messe de l’Assomption le 15 août dernier. Le prêtre a déclaré : “L’homosexualité fait de plus en plus son lit dans notre société.” Tonyè Bakot a assuré que la “morale catholique condamne l’homosexualité”. Pour lui, les homosexuels sont des “dépravés de la société” qu’il classe au même rang que les pédophiles.

Procréation
Au cours de l’homélie du 15 août, le prêtre a voulu célébrer la femme et démontrer que l’homosexualité est néfaste pour elle. “L’homosexualité est un affront à la famille, un ennemi de la femme et de la création”, a-t-il déclaré. Il a ajouté : “On entend parler de débats sur le mariage homosexuel. En quoi l’homosexualité promeut-elle la procréation et l’idéal familial ? Quand bien même tous les hommes auraient pris pour compagnes les autres hommes, que deviendra la femme ? “.

“Si l’homosexualité était une atteinte à la procréation, l’espèce humaine aurait disparu depuis longtemps puisque l’homosexualité existe depuis des lustres”, pense Serge Douomong, un étudiant de Yaoundé.
Jacques Nsangou, lui aussi étudiant âgé de 26 ans, est “entièrement d’accord avec l’archevêque. L’homosexualité met en péril la famille. Les homosexuels veulent adopter des enfants. Ils pensent que qui va faire des enfants pour qu’eux les adoptent ?”

Olivier Ekoman, étudiant en médecine est plus modéré. “En tant que fervent catholique, je ne peux que suivre la position de l’Eglise qui est contre l’homosexualité. Mais les parents homosexuels peuvent adopter des enfants. Des études ont montré que les enfants élevés par des parents homosexuels sont aussi normaux au plan psychologique que les enfants élevés par des parents hétérosexuels”.

Prétexte
“Je suis un homophobe confirmé. Mais, je pense qu’on ne doit pas utiliser la femme comme prétexte pour exprimer son homophobie comme le fait l’Archevêque. Le rôle de la femme est-il de procréer ? Les femmes stériles sont-elles des moins que femmes ?”, dit Idriss Mangoa, un chef d’entreprise de 34 ans.
Au cours de cette homélie, le prêtre a qualifié les travestis et transgenres de “honte, une critique irrespectueuse à l’endroit de notre Dieu qui a choisi de nous faire homme ou femme”.

Un avis que partage Jacques Nsangou. “Je suis d’avis que l’homosexualité n’a pas de place dans notre société. Certains disent qu’il faut tolérer. Moi je pense qu’il faut une tolérance zéro. Si on doit tolérer ce serait à la condition d’admettre que l’homosexualité est une maladie donc de mettre les homosexuels sous traitement”.
Serge Douomong qui est aussi le secrétaire général de l’association Affirmative Action qui lutte contre le VIH/SIDA a des préoccupations liées à la santé. “De tels messages battent en brèche tous les efforts des associations telles que la notre. Ils renforcent le sentiment de frustration et de stigmatisation ce qui peut augmenter le taux de prévalence du VIH car les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes n’auront plus le courage de sortir de l’ombre. Il sera difficile de les sensibiliser ou de les mettre sous traitement.”

Le rôle de l’Eglise
Mgr Tonyè Bakot s’est déjà prononcé plusieurs fois sur l’homosexualité. Le 25 décembre 2005 par exemple, il a déclaré que l’homosexualité est la cause du chômage des jeunes car les garçons qui refusent d’avoir des rapports sexuels avec des hauts responsables du pays ne trouvent pas d’emplois.
Jacques Nsangou croit que cette thèse controversée est vrai: “Dans notre pays, l’accès à certains postes de responsabilité est conditionné par l’appartenance à certains cercles dans lesquels la pratique de l’homosexualité est la règle. C’est l’une des raisons pour lesquelles je déteste les homosexuels.”
Au-delà de ces propos du prêtre, c’est beaucoup plus le rôle de l’Eglise qui contrarie certains jeunes de Yaoundé à l’exemple de Serge Douomong.

“L’Eglise a une fonction d’harmonie et de paix. Le christ lui-même a toujours tendu la main aux personnes qu’on qualifiait de mauvaises. Même si l’homosexualité est une dérive comme certains le pensent, ce n’est pas à l’Eglise de prôner le rejet et la division au lieu du rassemblement,” dit-il.
“Dieu n’a jamais dit d’aimer son prochain sauf les homosexuels. C’est dommage qu’un homme de Dieu prône l’exclusion, la stigmatisation au lieu d’unir les gens. Il ne doit pas faire d’une catégorie de personnes les boucs émissaires des problèmes de la société”, s’indigne Stéphane Koche, le vice-président d’Adhefo.

L’homosexualité est interdite au Cameroun. Selon l’article 347 bis du code pénal : “Est puni d’un emprisonnement de six mois à cinq ans et d’une amende de 20.000 à 200.000 francs (environ 1.600 euros) toute personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe.”

 

18 August, 2012 à 11:09 | Commentaires (0) | Permalien


Vénuste Niyongabo : « Francine sera la meilleure athlète au 800m ».

Du blog de mon ami Jean Marie NTAHIMPERA qui est maintenant en Russie,j’ai pu me procurer un extrait d’un interview entre lui même et le célèbre Vénuste NIYONGABO Médaille d’or sur 5 000 m aux Jeux Olympiques d’Atlanta de 1996.

VenusteN.jpg L’unique champion olympique burundais, Vénuste Niyongabo, Médaille d’or sur 5 000 m aux Jeux Olympiques d’Atlanta de 1996, a accepté d’accorder via facebook une interview exclusive à Zera Action pour commenter les Jeux Olympiques de Londres et le sport Burundais.

 

Jean-Marie Ntahimpera: La jeune athlète burundaise, Francine Niyonsaba, a occupé la 7ème place à l’issue de la finale des 800 m, aux jeux olympiques de Londres. Que vous inspire ce résultat ?

Venuste Niyongabo: Francine termine son premier rendez vous olympique à la 7ème place avec Chronos d’une minute, 59 seconde 76 centième. Francine nous honore vraiment, la dernière fois que le Burundi a été en finale des JO date de l’an 2000, la progression de Francine est vraiment incroyable. De 2:10 en avril de cette année, elle améliore son chrono de presque 12 secondes à moins de 4 mois. En tant qu’un ancien athlète et dirigent d’une compagnie de sponsor des athlètes, je n’ai jamais vu une telle progression. Je n’ai aucun doute que demain Francine sera une des meilleures athlètes sinon la meilleure athlète au 800m. Notons que Francine n’a pas encore d’entrainement dans ses jambes, tout ce qu’elle a fait est purement naturel. Francine est la plus jeune des finalistes olympiques, elle a donc tout son temps pour revenir à la hauteur de ses rivales. Dans cette finale du 800 mètres Dames, honneur à la Russie qui place deux athlètes sur le Podium, Maria SAVINOVA reste intouchable et gagne la médaille d’or olympique qui lui manquait, la Sud Africaine Caster SIMENYA championne du monde 2009, avec beaucoup d’effort découche l’argent et la Russe Ekaterina POISTOGOVA termine à la 3ème place.

 

Le Burundi n’a plus remporté une médaille Olympique depuis 1996 où vous avez gagné Médaille d’or sur 5 000 m à Atlanta. Quel est le problème du sport burundais ? Francine.jpg

La manque des résultats de haut nivaux est dû a des dirigeants du sport que ne connaissent pas le management du sport alors que l’athlétisme est l’unique produit de qualité à exporter à l’étranger pour mieux représenter la nation .Dans le milieu sportif il y’a eu la scelta des dirigeants du sport de caractère politique et moins sportif . Durant la période des années 96 jusqu’ à ces jours il nous a manqué une bonne détection des talents et une politique sportive de bonne qualité.

 

L’Afrique a remporté moins de médailles que lors des précédentes Olympiades. Comment expliquer ce mauvais score des pays africains ?

L’Afrique a gagné moins de médaille aux JO de Londres parce que les Etats Unis et l’Angleterre ont investi plus pour gagner de médaille dans les 5000 et 10.000 m. La personne que a dominé le demi-fond est un Africain d’origine somalienne. L’Afrique doit être fière des autres pays comme l’Uganda et le Botswana qui ont fait découvrir de nouveaux talents. La baisse de résultats concerne le Kenya et l’Éthiopie. Je pense que ces pays ont besoin de changement de génération sportivement parlant. Côté femme la Russie et la Turquie (ce dernier candidat pour organiser les jeux 2020), ont trouvé de nouveaux champions, par conséquent moins de médailles pour l’Afrique. Pour rester au top et maintenir l’intérêt pour l’athlétisme, il faut que l’Afrique et ses autorités politiques s’investissent dans les événements comme le championnat du monde d’athlétisme (exemple des pays capables Maroc, Nigeria, Afrique du Sud, KENYA) Retournons sur le Burundi.

 

Quel conseil pourriez-vous donner aux jeunes burundais qui rêvent faire carrière dans le sport ?

Un premier conseil que je peux donner aux jeunes talents est de bien choisir leurs entraîneurs. Être discipliné parce que le sport est très exigent. Au Burundi nous avons une bonne alimentation, il faut boire beaucoup d’eau et manger des fruits pour bénéficier de sels minéraux.

 

Vous êtes dirigeant d’une compagnie de sponsor des athlètes. Par quels critères sponsorisez-vous les athlètes ? Sponsorisez-vous des athlètes burundais ?

Les critères pour avoir droit à un sponsor sont simples … Il suffit d’avoir de bonne performance dans les événements de haut niveau. Une autre option est avoir une structure sportive avec un grand nombre d’athlètes de qualité (comme le Kenya, l’Éthiopie et l’Uganda aujourd’hui)

 

Il parait que vous avez décidé d’utiliser le sport à des «fins unificatrice et pacificatrice». Pouvez-vous nous dire quand vous est venu cette idée et les actions que vous menez dans ce sens ?

Je suis convaincu que le sport peut se mettre durablement au service de la paix sans distinction des différences ethniques, religieuses ou sociales. Cette idée m’est venue après ma victoire d’Atlanta. Le Burundi était en pleine guère civile, il y a eu le coup d’Etat, mais avec ma médaille tous les Burundais résidant au Burundi ou à l’étranger étaient unis pour la célébration de ma victoire. Après les jeux olympiques d’Atlanta je suis rentré au pays j’ai reçu les compliments sens distinction des ethnies.

 

En tant qu’unique champion olympique du pays, vous êtes devenu une légende au Burundi ? Qu’est-ce que ce titre vous inspire ?

Le titre olympique m’a beaucoup responsabilisé, je sais que je suis le modèle de plusieurs jeunes burundais/es. Je suis fier d’avoir représenté mon pays pour la première fois aux jeux olympiques et devenir le premier champion olympique du pays. Être sur le podium sous le drapeau national est comme un serment pour être toujours fidèle au pays.

 

Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Un mot pour les lecteurs, chacun de nous peut et doit contribuer a la bonne réussite, au succès de notre pays qui fait toujours en face a de multiples difficultés. Merci aux média qui donnent au citoyen le droit de s’exprimer pour le meilleur avenir de notre pays.

 

Propos recueillis par Jean-Marie Ntahimpera

18 August, 2012 à 11:02 | Commentaires (0) | Permalien


RDC-CONGO:Protégé par «KABILA» : Koffi OLOMIDE, un violeur en série libéré par une «justice de honte»

Home» CULTURE»

Protégé par «KABILA» : Koffi OLOMIDE, un violeur en série libéré par une «justice de honte»

16/08/2012 16:30:00 KongoTimes!
Font size: Decrease font Enlarge font
image Koffi Olomide et Joseph Kabila

 

Inculpé pour «viol sur mineures, séquestration, actes de barbarie en bande organisée et trafic d’êtres humains» par une juge du tribunal de Nanterre en France, en février dernier, Koffi OLOMIDE, a été condamné jeudi 16 Aout 2012 à Kinshasa à trois mois de prison avec sursis pour “coups et blessures volontaires” contre son producteur, qui a finalement abandonné les poursuites, sous pression des autorités congolaises.

Koffi OLOMIDE comparaissait depuis mercredi pour avoir frappé à coups de poing son producteur Diego LUBAKI, un Congolais résidant à Paris qui était de passage dans la capitale congolaise. Apprenant la présence de Lubaki, alias “Diego Music”, le chanteur s’est rendu à son hôtel pour lui réclamer plusieurs milliers d’euros qu’il avait payé pour un clip vidéo jamais produit. Une bagarre semble avoir éclaté, plusieurs agents de sécurité ont dû intervenir, et la police a quelques heures plus tard interpellé Koffi OLOMIDE.

Mercredi 15 Aout 2012, jusque tard dans la soirée les deux parties ont répondu aux questions du magistrat et du procureur devant une foule compacte et quelques curieux agglutinés aux fenêtres. Jeudi 16 Aout, sous pression des autorités congolaises, les avocats du plaignant ont annoncé que leur client mettait fin aux poursuites, après avoir qualifié la bagarre d’”incident malheureux”. “Il a eu le temps de réfléchir mûrement seul devant sa conscience. (…) Il a souhaité se désister pour privilégier la paix sociale et rétablir la paix entre lui et celui qu’il appelle son +grand frère+ depuis ce matin”, a déclaré l’un de ses avocats, avant de revenir devant la cour avec ses co-défenseurs. L’injonction est venue de la Présidence via le directeur de cabinet du président de la République. C’est ce que confirment des sources crédibles. Koffi risquait 6 mois de prison et une amende de 100.000 francs congolais (88,5 euros environ) pour les coups et blessures, et 5 ans de prison pour la “destruction méchante”.

Koffi OLOMIDE a été mis en examen lundi 13 Février 2012 par une juge d’instruction de Nanterre pour viols et séquestrations de trois ex-danseuses de son groupe (mineures de 14 à 17 ans au moment où se sont déroulés les faits), qu’il se permettait d’assouvir sa libido quand bon lui semblait, avec des pratiques digne d’un sadomasochiste. Une information rendue publique le mercredi 15 Février 2012 par son avocat, Manuel Aeschlimann, après la fuite de l’artiste en République démocratique du Congo (RDC).

En 2009, alors qu’il allait être mis en examen déjà dans cette affaire, « LE GRAND MOPAO », avait regagné précipitamment le pays, de peur d’être incarcéré.

Après son audition le lundi 13 Février 2012, la juge d’instruction Sylvie DAUNIS avait saisi un juge des libertés et de la détention (JLD) pour obtenir le placement en détention provisoire de Koffi OLOMIDE. Mais « Mopao Mokonzi, Songe Ya Mbeli » a choisi de fuir en République démocratique du Congo (RDC), sans attendre la décision du magistrat sur ce point.

A Kinshasa, il a également été mis en cause dans plusieurs incidents, même si sa participation à la campagne de Joseph KABILA lors de la dernière élection présidentielle semblait l’avoir jusqu’à présent protégé.

En 2004, la presse congolaise l’avait “placé sous embargo” (interdit de publication) après qu’il ait pris à partie un journaliste lors d’un concert et endommagé sa caméra.

Koffi OLOMIDE ne peut plus se rendre sur les scènes européennes, un mandat d’arrêt a été lancé contre lui par la justice française pour agression sexuelle, a-t-on appris de source judiciaire.

La justice française attend de pied ferme Koffi OLOMIDE.

17 August, 2012 à 21:46 | Commentaires (0) | Permalien


BURUNDI-EAC : Une carte d’identité biométrique pour les burundais.

Selon le site gouvernemental Burundais http://www.burundi-info.com/ le gouvernement Burundais envisagerait de se lancer dans le monde de l’identité biométrique.

  EAC : Une carte d’identité biométrique pour les burundais.      

s participants à la retraite gouvernementale de Rutana se sont entendus sur certains points afin que les Burundais puissent profiter de l’intégration effective du Burundi dans la communauté est africaine. Lors de la clôture de cette retraite mardi soir, un communiqué sanctionnant cette activité a été lu par l’Ambassadeur Jean Rigi, secrétaire permanent au ministère à la présidence chargé des affaires de la Communauté Est Africaine. Parmi les recommandations, on peut retenir la délivrance dans les plus brefs délais de la carte nationale d’identité biométrique à tous les Burundais ainsi que la création d’une commission qui établira les principaux enjeux de la mise en place effective de l’Union Monétaire de la Communauté Est Africaine. Quant au laboratoire de la langue anglaise au Burundi, l’Ambassadeur Jérémie Ndayiziga a indiqué que certains fonctionnaires burundais ont déjà bénéficié des formations dans ce domaine ; un travail qui va continuer jusqu’à arriver au maximum possible de fonctionnaires formés : trois mille selon les prévisions. Rappelons que le Président de la République avait indiqué dans son mot d’ouverture que le Burundi va assurer le rôle de Rapporteur de la Communauté Est-Africaine pour la période allant de Novembre 2012 à Novembre 2013. Et l’anglais sera utilisé dans la rédaction des rapports de l’EAC.

17 August, 2012 à 21:37 | Commentaires (0) | Permalien


RDC:Prostitution en RDC : Des jeunes filles de 12 ans s’exhibent nues dans un bar de Kinshasa

Selon le site Congolais de la RDC  KONGO TIMES;

Des jeunes filles de 12 ans s’exhibent nues dans un bar de Kinshasa 

Font size: Decrease font Enlarge font
image Prostitution dans les rues de Kinshasa

 

Le bar Bonbon Sucré est devenu le pôle d’attraction de nombreux jeunes filles et garçons depuis quelques temps. Ces jeunes filles viennent s’exhiber nues devant les nombreux badauds qui viennent se rincer l’œil. ” Ces filles selon certains habitués se livrent en fait à la prostitution. Elles s’exhibent pour attirer les éventuels clients ” et les personnes en quête des sensations fortes y trouvent un lieu propice. Pour ces filles de joie, les garçons qui viennent au bar Bonbon Sucré sont attirés par le sexe. Si les jeunes garçons et certains hommes mûrs viennent se régaler de ce spectacle, d’autres personnes par contre élèvent la voix pour fustiger ces pratiques d’une autre époque. Quels exemples offrent-on à notre jeunesse ? se demandent-elles ?

Le bar Bonbon Sucré, situé au croisement des avenues du 24 Novembre et Madimba au quartier Mbaki dans la commune de Bumbu est devenu le pôle d’attraction de nombreux jeunes filles et garçons depuis quelques temps. Chaque soir à partir de 20 h, des jeunes filles dont l’âge varie entre 12 et 27 ans viennent s’y donner en spectacle.

Devant une foule qui ne cesse de croître chaque jour qui passe, ces jeunes filles viennent s’exhiber nues devant les nombreux badauds qui viennent se rincer l’œil. ” Ces filles selon certains habitués se livrent en fait à la prostitution. Elles s’exhibent pour attirer les éventuels clients ” et les personnes en quête des sensations fortes y trouvent un lieu propice.

Pour ces filles de joie, les garçons qui viennent au bar Bonbon Sucré sont attirés par le sexe. Et pour les personnes qui viennent se rincer l’œil à peu de frais, ce spectacle quotidien est pain béni. Ce qui explique le succès sans cesse grandissant du bar Bonbon Sucré et les ventes de boissons en hausse. Mais pourquoi ces filles de Bumbu se livrent-elles à ce genre de prostitution peu usitée dans notre pays ?

Selon certains habitués, la dureté de la vie pourrait peut-être expliquer ce comportement quelque peu marginal de ces jeunes prostituées. Elles ne savent  exercer aucun métier sinon le plus vieux métier du monde qui est le leur : la prostitution ! Ces jeunes filles restent dans le bar jusqu’aux petites heures du matin attendant un éventuel client. La plupart loue des chambres dans la partie hôtel  du bar Bonbon Sucré, véritable lieu de ” haute prostitution “.

Si les jeunes garçons et certains hommes mûrs viennent se régaler de ce spectacle, d’autres personnes par contre élèvent la voix pour fustiger ces pratiques d’une autre époque. Elles se demandent ce qu’attendent les autorités municipales de Bumbu pour mettre un terme à ces pratiques qui n’honorent pas la commune de Bumbu en général et le quartier Mbaki en particulier. Quels exemples offrent-on à notre jeunesse ? se demandent-elles ?

Nadine Ungudi Umeso correspondant de KONGO TIMES à Kinshasa.

17 August, 2012 à 21:17 | Commentaires (0) | Permalien


BURUNDI:Poème aux dirigeants Burundais par Ines KIDASHARIRA

« Aux hommes forts ! »

Forts ils sont à nos yeux ;

Vainqueurs et conquérants !

Au port altier et à la parole forte,

Leurs voix vibrent de tonalités profondes !

Leur parole est presque d’évangile, Leur déclaration notre mot d’ordre !

Quand ils passent on se précipite,

Qui pour les toucher qui pour leur parler !

Ils sont si grands mais si humains !

A-t-on seulement pris la peine de penser à leurs peines ?

A-t-on jamais pensé à leurs angoisses et doutes ?

Sur le piédestal où nous les avons installés ils sont si seuls,

Nous les jugeons sans pitié, sans charité pour une broutille !

Pourtant leur cœur bat comme celui de simples mortels,

Leur âme a des aspirations, des rêves comme les nôtres !

Leurs cœurs quémandent un peu d’amour et de chaleur,

Un peu de douceur et de compréhension et beaucoup d’indulgence !

Ces grands hommes qui passent avec leur nom enguirlandé d’honneur,

Trainent parfois des rancœurs, des incompréhensions !

Ces grands hommes sont des hommes,

Un mot gentil, un signe de réconfort ferait d’eux des hommes heureux !

 

Et moi humble, aguerrie aux combats de la vie je leur prête ma voix,

Du fond de mon âme j’élève une prière !

Pour ces hommes si grands que je ne vois que leurs semelles ;

Je dédie ce poème !

A eux si vaillants mais si vulnérables j’adresse ces paroles :

Courage vaillants chevaliers ! Être humain est un éternel combat !

Les sommets sont toujours froids mais c’est sur eux que fleurissent les plus belles fleurs !

Achille avait bien un talon, mais à nos jours il est conté !

 

Ines Kidasharira

17 August, 2012 à 21:05 | Commentaires (0) | Permalien


USA:Des chercheurs américains entrevoient la pilule pour homme

Selon le site 20 minutes.fr

Des chercheurs américains entrevoient la pilule pour homme  

Une équipe de chercheurs américains a découvert par hasard un composé qui pourrait enfin permettre d’élaborer une pilule contraceptive masculine.

En laboratoire, les souris mâles à qui l’on administre ce traitement produisent en moindre quantité un sperme lui-même moins mobile. Le médicament, initialement testé dans le cadre de recherches sur le cancer, n’affecte ni le système hormonal ni l’appétit sexuel, ont assuré les chercheurs jeudi.

«Pas d’effet sur le “peps” de la souris»

«Il n’y a pas d’effet sur le “peps” de la souris», a déclaré James Bradner, de l’institut du cancer Dana-Farber de Boston. «L’animal présente les comportements sexuels et la fréquence de copulation habituels».

Selon l’équipe, cette recherche est prometteuse parce qu’elle a une approche unique de la contraception masculine, qui consiste aujourd’hui essentiellement en des méthodes moins fiables tel le préservatif ou permanentes comme la vasectomie.

17 August, 2012 à 20:41 | Commentaires (0) | Permalien


“TURI NK’ABANDI” un temoignage d’un jeune Burundais vivant avec le SIDA il y a ceux-ci deux ans.

Il y a ceux-ci deux ans que ce vidéo a été mis en ligne par lui mm.sin nom est MUCOWINTORE Boris-Evrard.Turi nk\’abandi(Temoignage et invitation ( Boris-Evrard).

On a été regroupé ensemble par la même idée, la même volonté de s’entraider mutuellement. On sait qu’on n’est pas les seuls à avoir cette idée, donc on ne va pas s’attribuer le verbe (aider) car il existe depuis…
On a choisi de le faire en groupe car, comme on le dit, “l’union fait la force”.

Ce n’est pas une révélation, vous le savez, il y a beaucoup d’orphelins, causés par la guerre, le sida et autres maladies, beaucoup de malades sans moyens de se faire soigner, de milliers de jeunes sans abris, chez nous, au Burundi notre très chère patrie.
Nous nous sommes dit qu’on peut faire quelque chose nous aussi pour aider.

Pour certaines personnes d’entre nous ça sera aussi comme un autre moyen pour remercier notre Dieu qui nous a fait traverser de mauvaises situations en passant par d’autres personnes comme vous!

“Turi nk’abandi” qui signifie “nous sommes comme les autres”! Donc, essayons d’aider, ce qui en ont besoin, à passer un moment de bonheur dans leur vie, en quelque mots “à avoir la joie de vivre” comme les autres! Par la grâce du tout puissant.

13 August, 2012 à 19:18 | Commentaires (0) | Permalien


USA-INDE:Une déstruction d’un pétit peuple peu connu <>

La verité pour nos dirigeants.
No comment.
Que les dirigeants du monde méditent cette phrase du grand Chef indien Sitting Bull, qui assista à la fin de son peuple. PARTAGEZ dans vos coeurs, MERCI.
Photo : No comment.<br />
Que les dirigeants du monde méditent cette phrase du grand Chef indien Sitting Bull, qui assista à la fin de son peuple.<br />
Cliquez sur la photo pour lire le message intégral et surtout<br />
PARTAGEZ, MERCI.
13 August, 2012 à 12:29 | Commentaires (0) | Permalien


12345...11